« Cyberharcèlement en ligne, un frein à la participation politique des femmes: le comprendre et le contrer » ?

24.03 - 17h30>19h30

Organisateur.trice.s

Service égalité des chances - Ville de Charleroi; ULB, via le centre de recherche TRANSFO – Research Centre for Social Change

Les recherches scientifiques s’intéressant aux inégalités de genre en politique ont mis en lumière l’impact de facteurs tant institutionnels que psychologiques sur la participation et la représentation politique des femmes. Cette conférence vise à questionner le cyberharcèlement comme frein à l’expression et à la participation politique des femmes, et à « démystifier » le phénomène. L’intervention présentera les résultats d’une recherche menée au Canada, auprès d’élu·e·s, et interrogeant leurs perceptions et expériences du cyberharcèlement. Dans un premier temps, la conférence se consacrera aux formes du cyberhacèlement. Dans un second temps, la conférence s’orientera vers les différentes manières de contrer le cyberharcèlement et d’y réagir. La présentation sera suivie d’échanges avec le public, qui pourra partager ses propres expériences vis-à-vis du cyberhacèlement.

Sur la conférence :

L’ULB-Charleroi participe chaque année aux activités du collectif « Femmes de mars ». Depuis 2019, des conférences se penchent spécifiquement sur la représentation et la participation politique des femmes. Les conférences précédentes se sont ainsi interrogées sur les facteurs susceptibles d’augmenter ou freiner la participation et la représentation politique des femmes, ainsi que sur les biais « genrés » dans le traitement médiatique des femmes en tant que leaders politiques.

Pour l’édition 2022, l’ULB-Charleroi accueille une chercheuse canadienne, Mireille Lalancette (voir ci-dessous), ayant abordé ces questions dans ses recherches, et ayant consacré plus spécifiquement une enquête de terrain au cyberharcèlement des élues.

Ainsi, la conférence vise à questionner le cyberharcèlement comme frein à l’expression et à la participation politique des femmes, et à « démystifier » le phénomène. L’intervention présentera les résultats d’une recherche menée au Canada, auprès d’élu.e.s, et interrogeant leurs perceptions et expériences du cyberharcèlement. Dans un premier temps, la conférence se consacrera aux formes du cyberhacèlement. Dans un second temps, la conférence s’orientera vers les différentes manières de contrer le cyberharcèlement et d’y réagir. La présentation sera suivie d’échanges avec le public, qui pourra partagé ses propres expériences vis-à-vis du cyberhacèlement.

Sur l’intervenante :

Mireille Lalancette est professeure en communication politique à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ses recherches s’intéressent à la communication politique, aux médias socionumériques, aux représentations et aux discours médiatiques avec un accent particulier sur l’argumentation. Au cours des dernières années, elle a publié de nombreux articles et chapitres de livres sur l’image politique, le traitement médiatique des candidats masculins et féminins ainsi que sur l’utilisation des médias socionumériques par les politicien.ne.s. Elle mène actuellement des recherches sur la politique digitale avec des chercheur.e.s canadien.ne.s et américain.ne.s. Ses travaux sont subventionnés par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) et par le Fonds de recherche du Québec Société et Culture (FRQSC) et par des organismes indépendants. Elle est invitée régulièrement à commenter l’actualité politique dans les médias, et sollicitée en tant qu’experte de la communication politique et de la présence des femmes en politique. Elle travaille notamment avec l’Assemblée nationale du Québec et avec d’autres ministères afin de documenter le phénomène du cyberharcèlement.

Prix

Gratuit

Infos & Inscriptions

071/86.70.45

Lieu

Femmes de Mars
Passage de la Bourse 12 - 6000 Charleroi

Catégories

Events