Partenaires

Maison de la Laïcité – Alexandra Pirmez

Même si Alexandra aujourd’hui ne participe plus officiellement à l’organisation de Femmes de Mars via la Maison de la Laïcité, elle reste bien entendu à nos yeux une des fondatrices de ce beau projet ! MERCI 1000 fois à elle pour l’énergie et les bonnes idées.

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’ai récemment eu l’occasion de découvrir Clärenore Stinnes (1901 – 1990) qui a été la première personne à faire le tour du monde en voiture accompagnée de son caméraman Carl-Axel Söderström. Partie pour faire carrière dans la société de son père mais empêchée à la mort de celui-ci d’y travailler pour faire place à ses frères, elle s’est alors lancée dans cette aventure relevant tous les défis techniques et trompant tous les stéréotypes liés au genre et à son époque !
De manière général, toutes les femmes de mon entourage qui au quotidien ont œuvré ou se battent encore pour un monde plus égalitaire, plus juste  !

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
À l’initiative de la plateforme avec Présence et Action Culturelles, la Maison de la Laïcité s’y inscrit plus particulièrement avec Charliequeen. Ce groupe de citoyens mène une réflexion et développe des activités autour du genre et de l’espace public car il est plus que temps que nos villes s’imaginent et se construisent avec et pour tou.te.s.

5 mots pour décrire votre association
Égalité – Libre examen – Vivre ensemble – Humanisme – Ouverture

Alexandra Pirmez

Margaux Joachim

PAC Charleroi – Margaux Joachim – Coordination

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’aurais pu vous répondre que je suis en admiration devant Angela Davis, Leïla Slimani, Oprah Winfrey, Naomi Wolf et plein d’autres mais c’est pourtant des femmes bien plus proches de moi qui m’ont permis de comprendre à quel point, insidieusement, nos choix, nos désirs, nos vies étaient dictés par une société bien trop inégalitaire et patriarcale.  Je les en remercie grandement. Big UP Alex et Mylène !;)

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Depuis quelques années, la régionale PAC Charleroi s’intéresse spécifiquement, via son projet Charliequeen à la place des femmes dans l’espace public. Expos, marches exploratoires, spectacle d’impro, collage sauvage, ateliers… autant d’outils de sensibilisation et d’action pour une ville plus égalitaire, vivable pour toutes et tous. Bon je vous le cache pas …. y’a encore du boulot !

C’est aussi à la suite de cette réflexion que nous avons lancé la plateforme Femmes de Mars il y’a maintenant 6 ans avec la Maison de la Laïcité … longue vie aux Femmes de Mars !

5 mots pour décrire votre association
Progressiste – Education Populaire – Participative – Citoyenne – Transgressive

Vie Féminine – Pauline Legros – Coordination

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Difficile de choisir mais j’ai envie de parler d’Amandine Gay qui se définit comme afroféministe. Elle est également réalisatrice et son film « Ouvrir la Voix » ouvre vraiment les yeux sur l’intersection entre les différentes discriminations que vivent les femmes, ici en l’occurrence le racisme, le sexisme et le classisme. J’ai aussi envie de citer Victoire Tuaillon pour son podcast « Les Couilles sur la Table » dans lequel elle décortique les masculinités avec plein d’invité.e.s pour cerner le système patriarcal dans lequel nous vivons.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
En tant que mouvement féministe ayant une antenne à Charleroi, il nous semblait important de faire partie de cette plateforme qui rassemble autant de supers projets autour des droits des femmes.

5 mots pour décrire votre association
Mouvement – Féminisme – Éducation permanente – Solidarité – Luttes

Pauline Legros

Sarah Cravotta

Soralia – Sarah Cravotta – Coordination

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Pour moi, une des féministes qui a compté et qui m’a lancée dans le milieu, est Joëlle Sambi. Militante, poétesse, slameuse, autrice, sa façon de lutter pour des droits égaux, son ton tranché dans son phrasé, sa façon de ne pas faire de concession, d’être incisive, pas de demi mesure, je crois fermement à cette manière de revendiquer et de lutter pour nos droits. 

Ensuite, après tant d’années dans le milieu, et mon envie de lutter pour les droits des personnes invisibilisées, et grosses plus particulièrement, je dirais que les nanas de Fatfriendly m’inspirent, me portent et m’encouragent à ne pas lâcher le morceau. 

Elles me donnent aussi des pistes de réflexions, me permettent d’élargir mes connaissances, de renforcer mes positions, d’en ajuster d’autre

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Pour Soralia, l’égalité Femmes/Hommes est un combat qui concerne tout le monde, tant les femmes que hommes. Notre combat, nous entendons le mener, en toute logique avec les associations carolos avec pour objectif une plus grande visibilité, la capacité d’unir nos forces, nos publics. C’est donc assez naturellement que nous avons décidé de rejoindre la plateforme Femmes de Mars afin d’établir de nouveaux contacts, de nouvelles synergies, pour voir émerger des idées parfois innovantes, parfois moins, mais avec une dynamique nouvelle. 

L’envie également de rajeunir nos publics, afin de croiser et mélanger les visions féministes de nos ancrages locaux et de nos nouvelles militantes nous a poussée à entrer dans cette nouvelle plateforme.

5 mots pour décrire votre association
Féministe -Engagement – Militantisme – De gauche – Mouvement

Celia DIAZ y ANDRES

Charleroi danse – Celia DIAZ y ANDRES

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Toutes les femmes qui m’entourent comptent pour moi. A travers leurs histoires, leur force tout autant que leur fragilité, leurs parcours de vie, leurs souvenirs, leurs émotions… Toutefois, si je devais en citer une, je choisirais ma grand-mère paternelle, née pendant la guerre civile espagnole, arrivée en Belgique pour offrir une vie meilleure alors que la dictature Franquiste battait son plein. Avec elle, je peux parler de tout sans gêne. Sexe, alcool, règles, vie quotidienne, amours passés, relations intergénérationnelles…

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le centre chorégraphie de Wallonie-Bruxelles que nous représentons s’attache à mettre en avant des femmes et des hommes chorégraphes belges et internationaux. Nous avons la volonté de partager cette danse au plus grand nombre et nous menons des actions sur le territoire afin de servir tout type de public. Au-delà de la symbolique de ce mois de mars dédié aux droits de la femme, nous sommes heureux de partager un moment de collaboration avec d’autres associations autour de cette cause. A l’heure des tabous brisés avec notamment le mouvement #MeToo, celle-ci est essentielle aujourd’hui.

5 mots pour décrire votre association
Danse – Spectacles – Mouvement – Création de lien – Découverte

Mode d’emploi – Eva Cornélis

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Le collectif « Paye ta shnek » et Anaïs Bourdet qui dénoncent via le partage de courts témoignages poignants et crus, le harcèlement de rue. Ils ont inspiré d’autres mouvements qui épinglent les agressions sexistes dans différents couches de la société: à l’université, en politique, dans le médical, etc.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
L’Asbl Mode d’emploi Charleroi est un Centre d’insertion socio-professionnelle qui organise des formations pour les femmes. Il était donc tout naturel de nous greffer à ce projet pour pouvoir partager avec d’autres associations et le public notre combat au quotidien pour les droits des femmes, notamment dans le monde du travail. Nous voulons également partager le chemin de vie et professionnel que parcourent nos stagiaires tout au long de nos formations.

5 mots pour décrire votre association
Insertion – Formation – Féminisme – Engagement – Egalité

Eva Cornélis

Nathalie Delattre

Eden | Centre Culturel de Charleroi – Nathalie Delattre

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’ai beaucoup aimé l’autobiographie de Viv Albertine intitulée ‘De fringues, de musique et de mecs ‘.Elle est auteure, musicienne et songwriter britannique et une des figures de proue du mouvement punk auquel elle a participé activement avec son band féministe ‘The Slits’ (Les Fentes). Elle y retrace entre autres sa carrière au sein du groupe, l’envers du décor d’une industrie particulièrement sexiste. Elle se considérait en mission ‘pour changer la vie des filles’ et sa guitare était devenue une arme d’émancipation. Sur sa route elle croise des célébrités comme les Sex Pistols, Vivienne Westwood, Chrissie Hynde,..  Le récit envoûtant d’une guerrière dont je suis ressortie à la fois admirative et reconnaissante.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
L’Eden se veut un lieu pluriel, ouvert à tou.te.s les citoyen.ne.s, quels que soient leur âge, leurs ressources, leurs origines socio-culturelles… L’équipe y défend une société égalitaire, inclusive et solidaire où chacun.e peut trouver sa place et s’émanciper au travers d’activités culturelles et/ou citoyennes. Un positionnement qui, naturellement, se traduit dans l’action et la programmation du centre culturel et s’illustre à travers ses partenariats. Comme celui noué depuis maintenant quatre ans avec la plateforme associative Femmes de Mars, et qui s’articule autour de plusieurs temps forts (rencontre, spectacle, concerts) dont Les Femmes S’en Mêlent. Un festival qui clôture avec panache ce mois d’activités en faveur de l’égalité femmes-hommes !

5 mots pour décrire votre association
Cultures – Engagement – Intelligence collective – Émancipation – Catalyseur

Dialogue/Golden Rose – Kevser Saruhan

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’aurais aimé parler d’une féministe connue, mais non, une féministe qui compte pour moi et qui m’a ouvert l’esprit grâce à ses apéros féministes où on abordait tout type de sujets en non-mixité et tranquillement c’est Pauline Legros de Vie Féminine Charleroi-Thuin ! Je lui dois beaucoup! Grâce à elle j’ai remarqué à quel point j’étais oppressée par les normes imposées du patriarcat! Merci à toi Pauline pour tout ce temps que tu consacres dans ce domaine, et merci à Vie Féminine !

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Notre association est composée de membres bénévoles principalement (d’origine turque) ou (belgo-turques) et celles-ci sont confrontées à diverses formes de discrimination que ce soit dans le monde du travail ou dans la vie de société. Notre but principal est d’inclure au mieux les femmes, quelle que soit son origine, dans la société, mais aussi sortir de notre bulle et se rendre compte des différentes difficultés auxquelles sont confrontées toutes les femmes et ainsi être solidaire en apportant notre aide et notre soutien! Femmes de mars est une plateforme qui regroupe différents « groupes » de femmes et je pense que c’est un « endroit » idéal pour se rendre compte et se battre toutes ensemble contre les inégalités rencontrées.

5 mots pour décrire votre association
Femmes – Solidarité/Entraide – Soutien – Inclusion sociale – interculturalité

 

Kevser Saruhan

Leslie-Yosra Lukamba 

ISY – Leslie-Yosra Lukamba 

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
C’est tout d’abord, au sein d’espaces safe (afro)féministes où j’ai eu l’immense chance de côtoyer des personnes engagé.es phénoménales et Badass, « Les Warriors On duty » et « Catharsis », iels sont de réelle inspiration dans mon quotidien. Je peux affirmer que me concernant la sororité est un médicament pour l’existence quand les femmes œuvrent ensemble, c’est une atmosphère puissante.

D’un point de vue éminemment politique, la pensée féministe de l’écrivaine nigériane, Chimananda Ngozi Adichie est vraiment inspirante, avec sa notion de « résistance », qui nous dit : « de lutter en se libérant du ressentiment afin de se concentrer sur la création de communautés florissantes. » et c’est là que notre association rentre dans le game !

Plus communément, je suis fan des féministes dissidentes qui essayent de changer les paradigmes et visibilisent les pensées des personnes issues des marges, telles que Emilia Roig, Françoise Vergès, Patricia Hill Collins, Fatima Khemilat, Joelle Sambi, Elsa Dorlin, Maryse Condé, Djamila Ribeiro, Maya Angelou, Rokhaya Diallo, Toni Morrison, Reni Eddo-lodge, Fania Noel, Yaa Gyasi et tant d’autres.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
ISY lutte pour la justice sociale et raciale, les discriminations et le sexisme sont non seulement individuelles mais aussi structurelles, systémiques et historiques. Tout cela se croisent, il y a donc des reproductions d’inégalité à l’intérieur du groupe femme. Les mouvements et organisations féministes ne sont pas épargnés. Notre présence permettra d’essayer de limiter l’invisibilisation et la marginalisation de la parole des Fxmmes issues des marges. Cela contribuera, nous l’espérons favorablement aux changements des imaginaires collectifs qui font perdurer les inégalités et ce de génération en génération. Nous sommes à la 3ème et 4ème génération, il y a encore beaucoup de taff, j’ai envie de dire!

5 mots pour décrire votre association
Analyse & Prospective – (Dé)construction – Sororité – Culture Plurielle – Intersectionnalité

Vecteur – Valérie Buckenmeyer

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Il y a en a beaucoup trop pour n’en choisir qu’une…. Il y a, pour moi, tellement de façons d’interpréter ce terme et de l’incarner et cela n’est pas forcément via une femme d’ailleurs ou la politique ou de grandes actions. L’égalité et le respect entre les gens et genres sont des valeurs transmises par ma regretté grand-maman qui sont importantes pour moi au quotidien et qui m’inspirent.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
En tant que plateforme culturelle, le Vecteur collabore avec de nombreuses associations, internes ou externes. De ces partenariats naissent des événements qui proposent des valeurs ajoutés à notre programmation et qui ne peux que ravir le public.
Femmes de Mars est un projet qui nous tient à cœur car il véhicule des valeurs qui nous sont importantes et qui permet à la majorité des acteurs culturels de Charleroi de s’unir autour d’un même thème qui touche tout le monde.

5 mots pour décrire votre association
Musique – Livres – Artistes plastiques – Ateliers – Décalé

 

Valérie Buckenmeyer

Alice Mathieu

BPS22 – Alice Mathieu

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Louise Bourgeois (1911-2010), plasticienne.
L’une des premières artistes qui m’ont marquée et dont les œuvres ont été les premières à susciter chez moi une réflexion quant à la place des femmes dans la société mais aussi dans le milieu de l’art..

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le monde de l’art n’échappe pas aux inégalités homme-femme que connait notre société ; la prédominance des artistes hommes dans les programmes d’expositions et sur le marché de l’art ou encore la trop grande majorité d’œuvres signées par des artistes masculins au sein des collections publiques en attestent. Le BPS22 Musée d’art de la Province de Hainaut en est conscient et tente de rétablir un équilibre tant au travers de sa programmation que de sa politique d’acquisitions. Dans la continuité de cette réflexion, il semble évident que le BPS22 adhère et soutienne un projet tel que Femmes de Mars.

5 mots pour décrire votre association
Art contemporain – Culture (pour tous) – Engagement – Réflexion – Participation

ULB – Elodie Verlinden

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Lucia de Brouckère, femme de sciences, féministe, militante laïque, fut la première femme à enseigner (en 1937) dans une faculté des sciences en Belgique.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
L’ULB a joué un rôle pionnier dans l’ascension des femmes universitaires dans le pays. Les trois premières étudiantes inscrites dans une université belge le sont à l’ULB en 1880.
La première femme assistante fut Polina Mendeleef en 1924.
La première femme professeure fut Madeleine Dwelshauvers-Gevers à la Faculté de Droit en 1929 et aussi la première à présider une faculté en 1953.
Lucia de Brouckère, femme de sciences, féministe, militante laïque, fut la première femme à enseigner (en 1937) dans une faculté des sciences en Belgique.
Dans la partie francophone du pays, Françoise Thys-Clément fut, en 1990, la première – et unique jusqu’à ce jour – femme recteur.
Aujourd’hui, à l’ULB comme dans la plupart des universités en Europe, les filles sont majoritaires parmi les étudiant.e.s inscrit.e.s et plus encore parmi les diplômé.e.s des premiers et deuxièmes cycles. Leur présence varie toutefois selon les domaines d’études, la différence étant la plus grande entre les sciences psychologiques et de l’éducation et les sciences de l’ingénieur.
Elles sont en revanche moins nombreuses à défendre une thèse de doctorat et le pourcentage de femmes aux plus hauts niveaux de la carrière académique ainsi que dans les instances décisionnelles centrales et facultaires reste plutôt faible.
Fidèle à ses valeurs et engagements, l’Université libre de Bruxelles réaffirme plus que jamais sa volonté de déployer une politique institutionnelle en faveur de l’égalité des genres et de la faire connaître le plus largement possible. Avec sa mesure « Cascade », elle est à nouveau pionnière en Fédération Wallonie-Bruxelles.

5 mots pour décrire votre association
Engagée – Ouverte – Multiculturelle et internationale – Recherche de pointe – Enseignement de qualité

Elodie Verlinden

Veronica Antonelli

Maison Plurielle

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Pas une mais trois résistantes féministes ; Patria, Minerva et Maria Teresa Mirabal. Le 25 novembre elles sont assassinées pour s’être opposées au régime du dictateur Rafael Trujillo. En 1999, les Nations Unies choisissent le 25 novembre, pour la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Tout comme la plateforme Femmes de Mars, la Maison Plurielle lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes mais aussi contre les violences basées sur le genre.

5 mots pour décrire votre association
Soutien –  Écoute – Empowerment – Féminisme – Solidarité

CRIC – Pauline Cabot

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
La première femme qui me vient en tête est la chanteuse Angèle. Pour moi, elle n’a rien apporté de plus au féminisme mais elle a permis de mettre en lumière le concept et de donner une visibilité à la lutte.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
La lutte contre toutes les inégalités, la défense des Droits Humains, les questions de citoyenneté font partie des préoccupations majeures du Centre Régional d’Intégration de Charleroi (CRIC) qui souhaite mettre en évidence les spécificités des femmes issues de la diversité.
Le CRIC s’inscrit depuis toujours dans une approche transversale et décloisonnant qui s’appuie sur des dynamiques partenariales avec les secteurs associatif et public de la communauté urbaine de Charleroi. Le projet Femmes de mars rencontre cette même logique.

5 mots pour décrire votre association
Accompagnement – Migrant – Interculturalité – Intégration – Citoyenneté

Pauline Cabot

Camille Danneels

Yes, We Dance – Camille Daneels

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Starhawk, grande éco-féministe et sorcière des temps modernes. Ce qui nous inspire ? Sa volonté et sa capacité à réunifier spiritualité et politique, à mobiliser des personnes dans le monde entier et à les mettre en lien, à conscientiser chacun.e de l’importance d’être connecté à soi, à l’autre et à la nature. Elle réhabilité la force de rituels corporels qui nous permettent de nous connecter de façon authentique et profonde.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Au sein de Yes, We Dance, nous croyons en la force des femmes qui se réunissent. La sororité se traduit pour nous à travers l’expression authentique, la création de liens profonds et le soutien entre femmes. Et ce au quotidien.

5 mots pour décrire votre association
Danse & Mouvement – Sororité – Safe space – Expression authentique – Exutoire

Espace P… – Chloé Maréchal

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?                                             
Une féministe qui a compté pour nous : La prostituée, peintre et écrivaine Grizélidis Real qui s’est battue pour que les personnes prostituées puissent être entendues et prises en compte dans les débats qui les concernent.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?                           
Espace P… est une asbl au service des travailleurs et travailleuses du sexe qui existe depuis1988. 30 travailleurs sociaux se déplacent sur les lieux de prostitution et proposent une écoute, des informations en plusieurs langues, du matériel de prévention, des consultations médicales gratuites et un accompagnement psycho-médico-social individuel. En outre, un accueil est organisé à Schaerbeek, Liège, Seraing, Namur, Charleroi, Mons, Tournai et Athus pour faire une pause, rencontrer d’autres personnes concernées par le travail du sexe ou participer à des actions collectives et communautaires. La journée internationale des droits des femmes est l’occasion de montrer que les travailleuses du sexe peuvent s’associer aux autres femmes pour dénoncer les violences, les mécanismes d’exclusion et les discriminations dont elles sont victimes, pour lutter contre les politiques qui précarisent les femmes et pour revendiquer davantage de considération, de protection et de droits sociaux.  

5 mots pour décrire votre association
Pas de jugementpas de stigmatisation – Respect d’autrui – Confiance – Respect

Wendy Trist

Estelle Giovannangelo

Service égalité des chances de la Ville de Charleroi – Estelle Giovannangelo

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Christiane Labarre : elle m’a obligé ! … à réfléchir, à agir, à recommencer.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le service public se doit de s’impliquer dans des initiatives destinées à lutter pour les droits des femmes. Elles constituent la moitié de la population et donc la moitié des citoyen.nes.

5 mots pour décrire votre association
Publique – Carolo – Partenaire – Impliquée – Égalité

Centre d’Action Laïque – Mélanie Carboni

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Choisir une féministe qui a compté pour moi est beaucoup trop compliqué. Je voue une admiration sans faille à ces femmes iraniennes qui se battent et luttent chaque jour. Les femmes de mon quotidien me donnent aussi beaucoup de force de par les combats qu’elles mènent, de par leur engagement et leur soutien aussi dans les luttes. Merci à elles.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le Centre d’Action Laïque est une structure qui défend les grands principes de liberté, d’égalité et de solidarité. Ce faisant, nous œuvrons quotidiennement à la déconstruction de toutes formes de préjugés et d’idées préconçues. Assez naturellement, nous avons toujours défendu l’idée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Le projet « Femmes de Mars » est porteur de valeurs qui correspondent aux idées que nous partageons et il nous est apparu évident de participer activement à son développement.

5 mots pour décrire votre association
Solidarité – Libre pensée – Esprit critique – Liberté individuelle – Liberté collective

Mélanie Carboni

Maud Leblon

Centre d’Action Laïque – Maud Leblon

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Malala Yousafzai. Le féminisme pour elle est un autre mot qui signifie égalité. Elle demande aux femmes de prendre leurs destins et de changer le monde par elles-mêmes. Elle incite les femmes et les jeunes filles à s’exprimer contre toute forme de discrimination ou de violence qu’elles voient dans leur communauté ou société.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le Centre d’Action Laïque est une structure qui défend les grands principes de liberté, d’égalité et de solidarité. Ce faisant, nous œuvrons quotidiennement à la déconstruction de toutes formes de préjugés et d’idées préconçues. Assez naturellement, nous avons toujours défendu l’idée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Le projet « Femmes de Mars » est porteur de valeurs qui correspondent aux idées que nous partageons et il nous est apparu évident de participer activement à son développement.

5 mots pour décrire votre association
Solidarité – Libre pensée – Esprit critique – Liberté individuelle – Liberté collective

Entre2Wallonie – Martine Di Marino

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Nous souhaitons mettre à l’honneur Régine Orfinger, militante en faveur de la promotion des droits humains, féministe et antiraciste. D’une infinie humanité, elle est une figure emblématique de la résistance durant la seconde guerre mondiale, elle s’est battue pour la protection et l’aide des groupes vulnérables. Après la guerre, elle participera à la refondation de la Ligue belge des Droits de l’Homme. Ses combats et son implication auprès de cette Ligue nous inspire beaucoup dans notre travail quotidien auprès d’un public fragilisé.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Participer aux Femmes de Mars, c’est avoir la possibilité d’atteindre un plus large public et apporter un autre regard sur le monde de la prostitution.

5 mots pour décrire votre association
Travail de terrain – Accueil – Accompagnement – Prévention (santé) – Changement des mentalités

ASBL Entre2Wallonie

Camille Dehoux

CSC – Camille Dehoux

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ? 
Je voudrais mettre en avant chaque femme autour de moi, dans ma vie privée (mes grands-mères, ma maman, …) et surtout dans ma vie professionnelle (mes collègues, les militantes de terrain, …) qui me pousse à me questionner, à m’informer, à innover et à me battre chaque jour pour notre avenir en tant que femmes, en ayant toujours un regard sur les grands combats féministes menés dans le passé. Prendre l’histoire de chacune des femmes que je rencontre pour nourrir mon combat féministe.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Comme syndicat, nous revendiquons une société plus juste, plus démocratique, plus solidaire, plus inclusive. Aujourd’hui, le monde du travail, en Belgique, est encore très loin de l’égalité ! 23 % d’écart salarial, 34 % d’écart de pensions, une majorité de femmes dans les emplois précaires … Le vécu des travailleuses, c’est aussi le harcèlement, le sexisme, le plafond de verre, la difficulté à concilier vie professionnelle et vie privée, une charge mentale plus importante que pour les hommes… On ne peut pas être syndicaliste sans être féministe ! Par la sensibilisation, la formation, l’éducation populaire, l’action collective, la CSC veut faire avancer les droits des femmes et le faire de manière collaborative avec le tissu associatif carolo particulièrement dynamique.

5 mots pour décrire votre association
Égalité – Défense des droits – Action collective – Éducation populaire – Porter la parole

Sophie Vincent – Maison du Hainaut – Province du Hainaut

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Il y en a quelques-unes bien évidemment, ma première idée est de citer celles moins connues du grand public, dont les poétesses, comme Marie Uguay, qui est publiée dans les années 70 ou encore présente au cœur du Pays Noir Marie Darah dans sa culture d’oralité flamboyante ! Parce qu’évidemment être féministe c’est aussi, en dehors de toute déclaration affirmée frontalement qui concerne le sujet, se donner la possibilité «d’occuper » un terrain principalement détenu en termes de visibilité par les hommes. Je pense aussi tout de suite aux grands noms de la peinture du 20 ième siècle comme Joan Mitchell ou Anna-Eva Bergman, parce que l’histoire dans les Beaux-Arts a choisi de retenir principalement le nom de leurs époux.  Un nom qui compte aussi dans les femmes qui font l’abstraction à la même période, celui de Lygia Clarck, artiste pluridisciplinaire et pionnière qui éveille par l’intermédiaire de ses objets relationnels. Parmi cette constellation créatrice féminine, je cite Marianne Brandt, Gunta Stölzl, figures majeures du Bauhaus.  

Au cinéma je regarde, j’écoute, Delphine Seyrig, Agnès Varda, ou encore Chantal Akerman, qui ont ouvert à elles seules l’idée même de rendre possible l’accès aux métiers qui entourent le monde du cinéaste.

Et puis, enfin, dans un autre registre, comment ne pas citer Gisèle Halimi, avocate déterminée, gardienne de la dignité, combattante majeure en termes d’avancées plurielles, qui n’a eu cesse d’incarner la défense pugnace d’une pensée militante, avec la précision aiguisée d’un langage maîtrisé et un courage infaillible dans l’affrontement. 

 « Soyez dans la conquête, gagnez de nos nouveaux droits, sans attendre qu’on vous les concède »

Le féminisme, c’est incarné tellement de choses …

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Parce que le Département de l’Action Sociale de la Province de Hainaut a inscrit son attachement à la lutte en matière d’égalité Femme/Homme depuis longtemps.  Nous y sommes sensibles et plusieurs de nos services y travaillent quotidiennement. Aussi, il nous paraît important de faire partie intégrante du mouvement « Femmes de Mars » qui revendique cette égalité absolue en droits.

5 mots pour décrire votre association
Intérêt général – Citoyenneté – Egalité Femme/Homme – Solidarité – Excellence pour tous

Sophie Vincent

Manon Vedelorge

Quai10 – Manon Vadelorge

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Choisir une féministe est un choix cornélien. En général, les femmes de cinéma m’inspirent dans leur force et leur courage de s’imposer dans ce milieu si masculin et de réussir à faire porter leurs voix et celles d’autres femmes au travers d’histoires fortes. J’admire la carrière d’Agnès Varda qui a su s’imposer dans ce monde si masculin à l’époque de la Nouvelle Vague. Etudiante en cinéma, j’ai également été influencée par des femmes de cinéma telles que Chantal Akerman et Marion Hansel, deux réalisatrices belges qui m’ont touché en plein cœur. Ces femmes m’ont convaincu sur la puissance du cinéma comme outil pour mener des combats féministes.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
En tant que lieu culturel portant haut les couleurs du cinéma et du jeu vidéo, il est pour nous important de pouvoir mettre en lumière le travail des femmes dans nos industries. Les lignes bougent dans notre secteur et il est important de montrer cela. Femmes de Mars est l’occasion de pouvoir collaborer avec d’autres structures pour sensibiliser d’autres publics autour de cette cause.

5 mots pour décrire votre association :
Cinéma – Jeu Vidéo – Brasserie – Création de lien – Familiale

Maison du conte – Jacky Druaux

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Louise Michel, figure révolutionnaire et féministe du19e siècle. Sa présence, son engagement et son militantisme doivent servir d’exemple.
« La question des femmes est, surtout à l’heure actuelle, inséparable de la question de l’humanité. ». Même si ce fut écrit il y a 2 siècles, le mot  »actuelle » garde toute sa pertinence.

5 mots pour décrire votre association
Dynamisme – imaginaire – convivialité – interculturalité – Parité

Jacky Druaux

Cailean Dangreau

MAC Charleroi – Cailean Dangreau

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Je dirais Marsha P. Johnson. Il s’agit d’une femme transgenre, noire et travailleuse du sexe, qui a initié les émeutes de Stonewall à l’origine des Prides. Elle représente à elle seule un bon nombre de minorités discriminées. Elle avait la rage et malgré tout, elle a été effacée, oubliée, pendant longtemps de notre histoire. Jusqu’à il y a quelques années, les mouvements LGBTQIA+ étaient très « hommes gays et cisgenres », aujourd’hui il y a plus de diversité mais c’est toujours très blanc… Nous lui devons beaucoup.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le sexisme est à la base de toutes les discriminations et elle est particulièrement prégnantes dans l’homophobie, la biphobie et la transphobie, contre lesquelles nous luttons au sein des Maisons Arc-en-Ciel et dans l’associatif LGBTQIA+ de manière générale. Aussi, ce sont encore et toujours les femmes les plus touchées, et les femmes transgenres sont les plus touchées, attaquées, surtout au péril de leur vie. En tant que militant moi-même, je sais que lutter, militer est très énergivore et j’ai voulu orienter mes activités Femmes de mars autour de l’idée que le militantisme doit être pensé en équilibre avec le repos, le soin de soin, le bien-être, pour éviter de s’épuiser dans nos luttes.

5 mots pour décrire votre association
Accueil – Bienveillance – Convivialité – Sensibilisation – Diversité

Christophe Bedin – Centre Ener’J

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Cela pourrait sembler un peu bateau de dire cela, mais si je devais citer une féministe qui a compté et compte encore aujourd’hui pour moi, je dirai ma mère. Elle a fait de moi l’homme que je suis aujourd’hui. C’est à dire un homme tolérant mais aussi impliqué dans la lutte pour les droits des femmes. Même si les choses ont évoluées, le combat n’est pas terminé. 

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
En tant que centre d’informations jeunesse, nous travaillons à véhiculer des valeurs de tolérance, d’acceptation de l’autre, d’égalité,… Il était donc important pour nous de prendre à cette lutte pour les droits de femmes et une société plus égalitaire.

5 mots pour décrire votre association:                 
Tolérance – Égalité – Respect – Vivre ensemble – Monde plus juste

Christophe Bedin

Marcelle Kom

COCAD – Marcelle Kom

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Je ne citerai pas de figures connues mais bien les femmes de mon entourage.
Dans ma vie professionnelle comme personnelles ; les femmes ont joué un rôle important et ont souvent impulsé et encouragés mes choix. Ce sont les plus jeunes femmes qui m’impressionnent ; engagées, militantes, ambitieuses ; elles ont le « culot » de rêver une meilleure vie pour elles et les femmes en général. Je citerai ma fille Lienou Imann qui tous les jours m’impressionne par ses engagements et ses prises de positions. 

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Notre association active depuis 10 ans maintenant sur le territoire carolo travaille sur le terrain des représentations pour braquer les lumières sur des figures noire.s oubliées actuelles ou passées. Notre pays doit muer vers une société plus inclusive, qui tient compte de tous ses talents, personnalités, citoyen.ne.s . Pour cela nous n’hésitons pas à travailler avec l’écosystème de Charleroi. La particularité du COCAD c’est que ce collectif est porté essentiellement par des femmes. C’est tout naturellement que nous explorons la situation de ces femmes confrontées à une autre culture, à la question de genre et qui se heurtent à un environnement plein de préjugés et stéréotypes liés au fait d’être femme et étrangère. Nous pensons qu’une des façons de lutter contre le racisme c’est d’investir les différents espaces publics et de paroles. Il ne faut pas une seule unité de valeur….mais bien plusieurs.

5 mots pour décrire votre association
Engagement – résilience – Solidarité – Noir.e.s – Sensibiliser

Médecins du monde – Camille Danneels

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Alexandria Ocasio-Cortez est la première femme membre des Socialistes démocrates d’Amérique siégeant au Congrès. Le programme progressiste qu’elle promeut comprend une couverture maladie généralisée, les études universitaires gratuites, des emplois fédéraux garantis, un Green New Deal et l’abolition de l’agence de régulation de l’immigration aux États-Unis.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
En Belgique, Médecins du Monde se tient aux côtés de toutes les personnes qui ne peuvent pas se soigner. Il peut s’agir de personnes avec des problèmes administratifs ou financiers, des personnes sans-abri, sans-papier, toxicomanes, en déplacement, travailleuses du sexe, etc. Notre mission est de leur rendre l’accès aux soins. Des programmes spécifiques sont mis en place pour un public féminin car les femmes en situation de précarité sont généralement encore plus fragilisées.

Médecins du Monde est active à différents endroits en Belgique : des centres et antennes de soins sont disséminés à travers le pays et nos Médibus se déplacent dans certaines villes pour aller à la rencontre des personnes qui ignorent notre existence ou ne peuvent pas se rendre jusqu’à nous. C’est le cas pour Charleroi. A travers notre participation à Femmes de Mars, nous souhaitons faire entendre la voix de nos bénéficiaires, de nos volontaires, de notre staff et de nos donateurs/trices afin de voir opérer des changements structurels et ce de façon à ce que chacun.e puisse avoir un accès égal aux soins de santé physiques et mentaux.

5 mots pour décrire votre association
Soins de santé – Empowerment – Engagement – Droits humains – ONG

Camille Danneels

Géraldine Renna

Théâtre de l’Ancre – Géraldine Renna

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Je pourrais citer Virginia Woolf, Angela Davis, Margaret Atwood, Virginie Despentes, Olivia Gazalé, Titiou Lecoq, Mona Chollet, Victoire Tuaillon dont les lectures m’ont passionnée et nourrie. Mais la liste serait bien trop réductrice. Les femmes qui luttent au quotidien sont une source d’inspiration perpétuelle pour moi. Les femmes autour de moi qui n’hésitent pas à défendre leurs droits, qui s’affirment et expriment, qui osent et dénoncent, qui militent, qui surmontent les obstacles et rebondissent, qui déconstruisent et se questionnent, qui se battent tous les jours, qui ne de découragent pas malgré les difficultés.  

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le théâtre de L’Ancre est un lieu soucieux des enjeux de société. Il se veut être un levier d’émancipation et de participation citoyenne. Un lieu de débat, d’échanges et de rencontres autour des spectacles. Un lieu où les valeurs démocratiques sont défendues, où les questionnements actuels sont entendus. Ce qui est, à nos yeux, essentiel pour le vivre-ensemble. Les enjeux féministes en font partie. Notre programmation est donc attentive aux voix que les femmes portent sur scène, ainsi qu’à leur juste place dans l’univers de la création théâtrale. Rejoindre Femmes de Mars était une évidence. Merci à cette plate-forme !

5 mots pour décrire votre association
Théâtre – Création – Rencontres – Société – Citoyen.ne.s

Clair Obscur – Annick Poulain

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Maman !  Et plus exactement, le soutien qu’elle m’a apporté pour que je puisse être libre, indépendante, c’est-à-dire ce qu’elle était fondamentalement mais que son époque ne permettait aux femmes (elle est née en 1936).  

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
La raison est directement liée à la vie de maman, réduite au rôle de fille, d’épouse et de mère.  En effet, en tant que metteure en scène, je voulais créer un spectacle basé sur « La femme rompue (le monologue) » de Simone de Beauvoir, qui dénonce parfaitement les conséquences d’une société patriarcale sur l’épanouissement personnel de la femme.

Notre association a donc proposé ce spectacle à l’association « Femmes de mars ».

                                 

5 mots pour décrire votre association
Partenaire – Lumière – Emotion – Art – Ombre 

Annick Poulain

Jean-Claude Haelterman

Les Cannibales Lecteurs – Jean-Claude Haelterman

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Le collectif des ouvrières de la FN, à Herstal. Leur grève, en 1966, revendiquant l’égalité salariale, fut un moment important dans l’histoire du féminisme en Belgique.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Parce que nous, tant hommes que femmes, partageons pleinement les vues et les objectifs des Femmes de Mars : le droit pour toute femme de revendiquer une totale égalité avec les hommes, dans un cadre de libertés et de respect mutuels.

5 mots pour décrire votre association
Culture – Lecture – Partage – Mixité – Engagement