Partenaires

Maison de la Laïcité – Alexandra Pirmez

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’ai récemment eu l’occasion de découvrir Clärenore Stinnes (1901 – 1990) qui a été la première personne à faire le tour du monde en voiture accompagnée de son caméraman Carl-Axel Söderström. Partie pour faire carrière dans la société de son père mais empêchée à la mort de celui-ci d’y travailler pour faire place à ses frères, elle s’est alors lancée dans cette aventure relevant tous les défis techniques et trompant tous les stéréotypes liés au genre et à son époque !
De manière général, toutes les femmes de mon entourage qui au quotidien ont œuvré ou se battent encore pour un monde plus égalitaire, plus juste  !

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
À l’initiative de la plateforme avec Présence et Action Culturelles, la Maison de la Laïcité s’y inscrit plus particulièrement avec Charliequeen. Ce groupe de citoyens mène une réflexion et développe des activités autour du genre et de l’espace public car il est plus que temps que nos villes s’imaginent et se construisent avec et pour tou.te.s.

5 mots pour décrire votre association
Égalité, libre examen, vivre ensemble, humanisme, ouverture

Alexandra Pirmez

Mélanie Mayence

CRIC – Mélanie Mayence

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Ce n’est pas une femme reconnue qui a compté pour moi mais deux femmes anonymes : mes grands-mères. D’abord, Marie-Thérèse Cordier-Mayence, qui est une des premières femmes universitaire de Charleroi. Elle a donné la vie à 13 enfants !! Ensuite, Louise Rolland- Imbern-Fita qui n’a pas accompli son projet de devenir médecin car c’était une fille. Elle s’est investie dans le soin comme infirmière pendant la guerre et a ensuite assisté des dentistes jusqu’à ses 70 ans dans la joie et la bonne humeur. Mes grands-mères sont parties, l’une à l’âge de 99 ans et l’autre à 98 ans ! Des modèles féministes pour moi !

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Les droits Humains sont une préoccupation du Centre Régional d’Intégration de Charleroi (CRIC) qui souhaite mettre en évidence les spécificités des femmes issues de la diversité.

Le CRIC ambitionne depuis toujours de s’inscrire dans une dynamique de partenariats avec le secteur associatif et public de la Communauté urbaine de Charleroi et le projet Femmes de Mars s’inscrit dans cette logique.

5 mots pour décrire votre association
Accompagnement – primo-arrivant – interculturalité – intégration – actions sociales

Jeunesses Musicales de Charleroi – Jonathan Cartelli

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Nina Simone pour ses prises de positions en faveur des droits civiques et son combat contre les inégalités tant sexistes que racistes.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Parce qu’il est important de mettre en lumière les inégalités qui persistent encore aujourd’hui dans notre société, et c’est une fierté pour nous de pouvoir participer à cette sensibilisation.

5 mots pour décrire votre association
Partage, culture, musique jeunes, découverte

Jonathan Cartelli

Margaux Joachim

PAC Charleroi – Margaux Joachim

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
J’aurais pu vous répondre que je suis en admiration devant Angela Davis, Leïla Slimani, Oprah Winfrey, Naomi Wolf et plein d’autres mais c’est pourtant des femmes bien plus proches de moi qui m’ont permis de comprendre à quel point, insidieusement, nos choix, nos désirs, nos vies étaient dictés par une société bien trop inégalitaire et patriarchale.  Je les en remercie grandement. Big UP Alex et Mylène !;)

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Depuis quelques années, la régionale PAC Charleroi s’intéresse spécifiquement, via son projet Charliequeen à la place des femmes dans l’espace public. Expos, marches exploratoires, spectacle d’impro, collage sauvage, ateliers… autant d’outils de sensibilisation et d’action pour une ville plus égalitaire, vivable pour toutes et tous. Bon je vous le cache pas …. y’a encore du boulot !

C’est aussi à la suite de cette réflexion que nous avons lancé la plateforme Femmes de Mars il y’a maintenant 3 ans avec la Maison de la Laïcité … longue vie aux Femmes de Mars !

5 mots pour décrire votre association
Progressiste – Education Populaire – Participative – Citoyenne – Transgressive

Comité de lecture de l’Ancre – Jean-Claude Haelterman

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Le collectif des ouvrières de la FN, à Herstal. Leur grève, en 1966, revendiquant l’égalité salariale, fut un moment important dans l’histoire du féminisme en Belgique.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Parce que nous, au Théâtre de L’ancre, tant hommes que femmes, partageons pleinement les vues et les objectifs des Femmes de Mars : le droit pour toute femme de revendiquer une totale égalité avec les hommes, dans un cadre de libertés et de respect mutuels.

5 mots pour décrire votre association
Ouverture – Lecture – Partage – Mixité – Engagement

Jean-Claude Haelterman

Manon Vadelorge

Vecteur – Manon Vadelorge

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Virginie Despentes : j‘étais adolescente quand j’ai lu mon premier livre de Virginie Despentes : Bye Bye Blondie. Un conte de fées punk-rock féministe qui m’a complètement marqué. Depuis lors, j’ai dévoré tous les livres de Despentes. La puissance de ses mots me touche. Les personnages féminins sont forts et touchants à la fois. Au travers de ses livres, Virginie Despentes livre un critique féministe de la société qui permet de faire un état des lieux de la position et de la vision que l’on porte sur les femmes.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le Vecteur est partenaire des Femmes de Mars car nous souhaitons soutenir l’initiative de ce projet. Il est important de pouvoir organiser des événements culturels et sociaux qui font la part belle aux artistes féminins tout en nous montrant que le chemin à parcourir pour les femmes dans notre société est encore long.

5 mots pour décrire votre association
Plateforme culturelle, résidence, bibliothèque, Livresse, événements

FPS – Sarah Cravotta

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Joëlle Sambi, qui a été une collègue, engagée, qui m’a fait découvrir le féminisme à « petite » échelle, le féminisme intersectionnel, et qui m’a donné envie de découvrir ce monde qui m’était encore inconnu, il y a 4 ans. Sa façon d’écrire et d’envisager les changements dans la société m’ont poussée à aller plus loin dans ma réflexion et cette rencontre fait partie des éléments déterminants dans ma démarche féministe.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Pour les FPS, l’égalité Femmes/Hommes c’est un combat qui concerne tout le monde, tant les femmes que hommes. Notre combat, nous entendons le mener, en toute logique avec les associations carolos avec pour objectif une plus grande visibilité, la capacité d’unir nos forces, nos publics. C’est donc assez naturellement que nous avons décidé de rejoindre la plateforme Femmes de Mars afin d’établir de nouveaux contacts, de nouvelles synergies, pour voir émerger des idées parfois innovantes, parfois moins, mais avec une dynamique nouvelle. L’envie également de rajeunir nos publics, afin de croiser et mélanger les visions féministes de nos ancrages locaux et de nos nouvelles militantes nous a poussée à entrer dans cette nouvelle plateforme.

5 mots pour décrire votre association
Féministe, engagement, militantisme, de gauche, mouvement

Sarah Cravotta

Elodie Verlinden

ULB – Elodie Verlinden

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Olympe de Gouges car c’est une pionnière du féminisme, auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne; une militante et une humaniste engagée.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
L’ULB a joué un rôle pionnier dans l’ascension des femmes universitaires dans le pays. Les trois premières étudiantes inscrites dans une université belge le sont à l’ULB en 1880.
La première femme assistante fut Polina Mendeleef en 1924.
La première femme professeure fut Madeleine Dwelshauvers-Gevers à la Faculté de Droit en 1929 et aussi la première à présider une faculté en 1953.
Lucia de Brouckère, femme de sciences, féministe, militante laïque, fut la première femme à enseigner (en 1937) dans une faculté des sciences en Belgique.
Dans la partie francophone du pays, Françoise Thys-Clément fut, en 1990, la première – et unique jusqu’à ce jour – femme recteur.
Aujourd’hui, à l’ULB comme dans la plupart des universités en Europe, les filles sont majoritaires parmi les étudiant.e.s inscrit.e.s et plus encore parmi les diplômé.e.s des premiers et deuxièmes cycles. Leur présence varie toutefois selon les domaines d’études, la différence étant la plus grande entre les sciences psychologiques et de l’éducation et les sciences de l’ingénieur.
Elles sont en revanche moins nombreuses à défendre une thèse de doctorat et le pourcentage de femmes aux plus hauts niveaux de la carrière académique ainsi que dans les instances décisionnelles centrales et facultaires reste plutôt faible.
Fidèle à ses valeurs et engagements, l’Université libre de Bruxelles réaffirme plus que jamais sa volonté de déployer une politique institutionnelle en faveur de l’égalité des genres et de la faire connaître le plus largement possible. Avec sa mesure « Cascade », elle est à nouveau pionnière en Fédération Wallonie-Bruxelles.

5 mots pour décrire votre association
Engagée, ouverte, multiculturelle et internationale, recherche de pointe, enseignement de qualité

Centre d’Action Laïque – Philippe Luckx

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Ma fille, féministe sans le savoir qui, quotidiennement, m’aide à repenser mon rapport au monde. Elle me permet de prendre la pleine mesure du clivage qui existe entre les ambitions d’une enfant et la réalité d’une adulte. Ses attentes et ses espoirs s’inscrivent directement dans une logique de revendication féministe et je ne peux que me sentir concerné face aux idéaux qu’elle entend poursuivre.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Le Centre d’Action Laïque est une structure qui défend les grands principes de liberté, d’égalité et de solidarité. Ce faisant, nous œuvrons quotidiennement à la déconstruction de toutes formes de préjugés et d’idées préconçues. Assez naturellement, nous avons toujours défendu l’idée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Le projet « Femmes de Mars » est porteur de valeurs qui correspondent aux idées que nous partageons et il nous est apparu évident de participer activement à son développement.

5 mots pour décrire votre association
Solidarité – libre pensée – esprit critique – liberté individuelle et collective

Philippe Luckx

Annie Bozzini

Charleroi Danse – Annie Bozzini

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Loïe Fuller (1869-1928) vécut entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle, époque qui sera marquée par la première vague de la cause féministe, quand apparaissent les principales revendications de droit de vote, conditions de travail et droits à l’éducation pour toutes.
Célèbre auprès de tous les publics, elle fut l’artiste la mieux rémunérée (dans le monde du spectacle) à son époque, elle révolutionna les arts de la scène par sa liberté d’invention. Elle s’appropria les nouvelles technologies et déposa un total de dix brevets, principalement reliés à ses accessoires (sels phosphorescents qu’elle élabore elle-même et applique sur ses costumes) et dispositifs de lumière artificielle, alors que l’éclairage électrique vient à peine d’être inventé.
Avec elle, s’ouvre une ère où les femmes prendront une place importante dans la création chorégraphique. Elle dispose de son corps et de ses représentations, remet en question les stéréotypes liés à la danse, maîtrise l’espace, gère sa carrière personnelle et fait valoir ses droits personnels.
Cette pionnière est considérée comme une référence dans l’histoire de la danse, aux bases d’un art nouveau, produisant des esthétiques singulières, des théories sur la danse, les arts, et sur le monde.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Sous la bannière des Femmes de Mars, les associations se fédèrent et se soutiennent. Dans une cause telle que les droits de toutes les femmes, il est important que Charleroi danse s’inscrive dans une action qui peut amener tout un chacun à réfléchir à notre société, vectorisé par le prisme des arts de la scène et, plus particulièrement, de la danse.
Avec Ladies First (24 mars – 20:00), spectacle résolument féministe, les appréhensions et préoccupations des femmes d’hier sont celles des jeunes filles d’aujourd’hui. Gageons qu’elles ne seront plus celles des femmes de demain…

5 mots pour décrire votre association
Création, partage, expression, liberté, singularités

Espace P… – Cathy Naret

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Simone Veil car elle s’est battue pour rendre légal l’avortement dans les années 70.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Car il est important pour nous de faire entendre la voix des femmes qui, malgré notre époque, est encore minoritaire dans notre société.

5 mots pour décrire votre association
Non-jugement, respect, liberté de choix, pudeur, dignité

Cathy Naret

Mohamed Fekrioui

Echevin de l’Egalité des Chances – Mohamed Fekrioui

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Katherine G. Johnson. Même si ce n’est pas une féministe à proprement parler, cette mathématicienne afro-américaine est parvenue à s’imposer en tant que femme de couleur à la Nasa, au sein d’une population quasiment unanimement masculine. Son obstination lui a permis d’atteindre son objectif : le respect. Dommage qu’il ait fallu attendre tant d’années pour que ces femmes soient reconnues à leur juste valeur. Un peu comme Rosa Parks également, elle a bousculé les standards qui voulaient que seule une catégorie de personnes avait accès à tout, les autres étant reléguées au second plan.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Parce qu’on est plus fort ensemble ! Même si les consciences se réveillent peu à peu, l’égalité Femmes/Hommes n’est toujours pas une réalité… Le collectif Femmes de Mars participe au mouvement en poussant à la réflexion, en agissant et en dénonçant durant tout le mois de mars.

5 mots pour décrire votre association
Inclusion, sensibilisation, respect, égalité, intégrité

Centre Culturel de Farciennes – David Corso

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Le Centre culturel de Farciennes n’a pas de but ou de vocation directement féministe. Cependant, nous sommes notamment intéressés par les questions de l’égalité entre tous et la démocratie, et ce notamment en essayant de proposer des pistes de réflexion pour les citoyens et leur donner les clefs pour « penser autrement » et s’émanciper. C’est pourquoi nous pourrions citer des féministes comme Rosa Luxembourg, Louise Michel ou Simone de Beauvoir.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Nous nous ancrons dans une démarche inclusive et participative proche des citoyens, quel que soit leur genre. Notre mission est la préservation des droits culturels de chaque individu, notamment de ceux des groupes minoritaires ou stigmatisés. La démocratie culturelle qui nous anime nous amène à susciter le débat et la réflexion autour de sujets tels que le Droit des femmes.

5 mots pour décrire votre association
Diversité, renouveau, démocratie, citoyens, expression

David Corso

Sophie Monseur

Maison Plurielle – Sophie Monseur

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Vandana Shiva est une scientifique, philosophe, militante et activiste féministe. L’altermondialiste indienne prône un retour à des valeurs plus pures au sein de notre société. Cette femme est engagée au service des femmes, de la nature et de l’équité entre les citoyens.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Nous participons aux Femmes de Mars car nous prônons l’égalité entre les femmes et les hommes. En effet, nous défendons les droits des femmes en luttant contre les violences de genre encore trop souvent vécues par celles-ci.

5 mots pour décrire votre association
Respect, confidentialité, écoute, solidarité, valeur

JOC – Sabrina Kosecki

Une féministe qui a compté pour vous et pourquoi ?
Ma maman tout simplement. Pour m’avoir fait comprendre toute petite qu’être femme est un combat que nous sommes largement en mesure de gagner.

Pourquoi votre association participe aux Femmes de Mars ?
Dans le cadre de notre groupe thématique sur le genre, nous souhaitions poursuivre notre projet par une action marquante et qui permettrait de créer des liens autour de la lutte féministe. Dès lors, faire un partenariat avec autant d’associations a pour nous été une magnifique occasion de concrétiser cela.

5 mots pour décrire votre association
Education permanente, militantisme, autogestion, jeune, fun

Sabrina Kosecki

libero risus accumsan in venenatis et, Phasellus leo. id libero. dapibus elementum